Historian - Professor - Digital Scholar

Belles de Shanghai

Le présent ouvrage explore les arcanes du monde complexe et sophistiqué du milieu de la prostitution qui était au c£ur de la sociabilité chinoise, mais aussi de ses contradictions et de ses angoisses.

Du milieu du XIXe siècle à la prise du pouvoir par le parti communiste en 1949, la vie nocturne de Shanghai a été dominée par le monde de la prostitution. Filles des rues, danseuses et courtisanes donnaient le ton des loisirs et de la mode. Les plus célèbres suscitaient un engouement prodigieux comparable à celui des vedettes du cinéma ou de la chanson actuelles. La mutation profonde de ce milieu au cours de ce siècle exceptionnel de l’histoire contemporaine offre un miroir fidèle des transformations rapides de la société urbaine en Chine. Le présent ouvrage explore les arcanes de ce monde complexe et sophistiqué qui était au c£ur de la sociabilité chinoise, mais aussi de ses contradictions et de ses angoisses.

Du milieu du XIXe siècle à la prise de pouvoir par le parti communiste en 1949, la vie nocturne de Shanghai a été dominée par le monde de la prostitution. Filles des rues, danseuses et courtisanes donnaient le ton des loisirs et de la mode. Les plus célèbres suscitaient un engouement prodigieux comparable à celui des vedettes de cinéma ou de la chanson actuelles. La mutation profonde de ce milieu au cours de ce siècle exceptionnel de l’histoire contemporaine offre un miroir fidèle des transformations rapides de la société urbaine en Chine. Le présent ouvrage explore les arcanes de ce monde complexe et sophistiqué qui était au c£ur de la sociabilité chinoise, mais aussi de ses contradictions et de ses angoisses. L’auteur a puisé dans un très large éventail de sources originales, pour certaines inaccessibles ou inutilisées jusqu’à aujourd’hui. En particulier, le recours aux archives des diverses instances municipales de Shanghai a permis d’apporter un éclairage neuf sur ce phénomène social, essentiel dans la culture chinoise, que la recherche historique sur la Chine a largement négligé. Au carrefour de l’histoire sociale et de l’histoire des mentalités, cette étude cherche à explorer, derrière le paravent de l’exotisme, un pan fascinant de la sensibilité chinoise.